Ordonnance non obligatoire pour les lentilles de contact

C’est officiel ! Il n’est plus nécessaire d’avoir une ordonnance pour acheter des lentilles de contact. En effet, l’Assemblée nationale n’a pas tenu compte de la notion d’obligation d’ordonnance pour les lentilles de contact lors de l’adoption du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2017. La clause a été supprimée.

Les primo-porteurs, doivent toutefois présenter une ordonnance médicale de lentilles de contact correctrices. Cette prescription médicale est obligatoire lors de la première délivrance des lentilles. Pour les renouveler, il suffira de présenter l’ordonnance auprès de l’opticien. Il faut savoir toutefois que la prescription médicale a une durée limitée à 1 an. L’ordonnance peut être ensuite utilisée par le patient lors d’un renouvellement dans une période de 3 ans. Cela est possible uniquement si le médecin l’autorise. Cette mesure n’est toutefois valable que pour les personnes de plus de 16 ans.

Les primo-porteurs doivent avoir une ordonnance

Figurant dans la loi Hamon, cette mesure est régie par le décret  n° 2015-888 du 21 juillet 2015.Ce décret précise que lorsqu’un patient achète pour la première fois des lentilles de contact, il doit présenter une ordonnance médicale. Pour ce nouveau projet de loi, cette mesure a été conservée. La prescription médicale est valable pour un an.

Depuis le 17 octobre 2016, l’adaptation de la correction des lentilles est possible lors d’un renouvellement, et ce à compter de cette date. Pour les jeunes de moins de 16 ans, la prescription médicale doit être datée de moins d’une année. Pour les adultes ayant plus de 16 ans, l’ordonnance doit avoir moins de 3 ans, sauf en cas d’opposition du médecin traitant. Au-delà des trois ans, la présentation d’ordonnance par celui qui porte des lentilles de contact, est obligatoire au cours de l’achat.

Pour les ophtalmologistes, il s’agit d’une situation incohérente. En effet, l’opticien peut délivrer les lentilles de contact alors que parallèlement les autres praticiens sont autorisés à refuser le renouvellement pour cause médicale.

Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof), de son côté, soutient l’obligation d’ordonnance aux lentilles de contact. Pour ce syndicat, cette mesure permet de simplifier les démarches, mais aussi de mettre tout le monde sur un même piédestal.

Le remboursement des lunettes de contact

Si lors de l’examen du projet de loi, le Sénat avait émis le souhait de réduire la prise en charge du remboursement des premières lentilles de contact pour la première année par l’Assurance Maladie, les députés de l’Assemblée nationale n’ont pas discuté de cette mesure en séance publique. Elle a été retirée en même temps que l’obligation de prescription médicale des lentilles de contact.

Découvrez également d'autres actualités

2 x 90 lentilles journalières = une paire de solaire offerte

Dépêchez-vous si vous voulez profiter de la superbe offre exceptionnelle proposée par la boutique en ligne Mets Tes Lentilles. En effet, pour une boîtes de…

Le comeback des Google Glass ?

Annoncées comme le nouvel objet high tech par Google, les lunettes avec réalité augmentée n’ont jamais été vraiment lancées. En 2014, il était possible de…

Un opticien spécialisé uniquement dans la vente de verres

Généralement lorsque l’on va chez un opticien on va passer plus de temps à choisir la monture que les verres qui iront avec. Pourtant, à…