Un Français sur 10 souffre du syndrome de l’œil sec

Le syndrome de l’œil sec a récemment divulgué une partie de ses secrets. En effet, une étude récente a permis aux scientifiques d’en apprendre plus sur cette pathologie que l’on ne diagnostique généralement qu’à un stade avancé.

Protégez vos yeux durablement

Les larmes jouent un rôle important dans la santé de l’œil. Elles ne coulent donc pas uniquement sous le coup de l’émotion. Les fonctions du film lacrymal sont nombreuses. Il aide notamment l’œil à nettoyer les traces de poussière externe, et lubrifie la paupière de manière constante. Le film lacrymal sert également à protéger les yeux d’une éventuelle invasion de microbes. Il peut arriver que les yeux manquent de larmes et que cette carence soit durable.

Cela provoque des symptômes désagréables, voire douloureux pour la personne qui en souffre. Un manque de larmes rend les yeux douloureux, sensibles au froid, au vent, et provoque une baisse de la vue. Ce mal est communément appelé le syndrome de l’œil sec. C’est une maladie qui reste méconnue par le grand public, mais aussi par les professionnels de la santé qui ne savent encore que peu de choses sur le sujet.

Pourtant, le syndrome de l’œil sec toucherait environ 10 % des Français. Les résultats d’une enquête récente ayant recueilli le ressenti de patients souffrant de cette maladie permettent à présent d’améliorer le diagnostic.

Une étude nous en apprend plus

Pour les besoins de cette étude, plus de 730 personnes souffrant du syndrome ont été mobilisées. Le projet a reçu le soutien de plusieurs organismes de santé, et celui de laboratoires spécialisés dans les maladies de l’œil.

L’étude a révélé que le syndrome touche majoritairement les femmes, et qu’environ 80 % des malades approchent de la cinquantaine. Les résultats du projet ont également souligné les difficultés des médecins à diagnostiquer le syndrome. En effet, plusieurs patients ont dû changer plusieurs fois de médecin et attendre environ un an avant de recevoir un diagnostic. Si les moyens pour alléger les souffrances des patients existent, il n’y a à ce jour aucun remède pour soigner définitivement cette maladie.

Découvrez également d'autres dossiers

Pourquoi utiliser des lentilles

Nombreux sont ceux qui hésitent entre garder leurs lunettes ou prendre des lentilles de contact. Ils ont du mal à faire un choix entre les…

Comment calculer votre écart pupillaire ?

Les opticiens en ligne se sont multipliés ces derniers temps. Leur avantage est de proposer des prix nettement inférieurs à ceux d’un opticien traditionnel. Le…

L’ainé d’une fratrie a plus de risques d’être myope

Les grands frères ou grandes sœurs auraient plus de probabilités de devenir myopes que leurs cadets. Il s’agit d’une étude menée par l’Université de Cardiff,…