L’ainé d’une fratrie a plus de risques d’être myope

Les grands frères ou grandes sœurs auraient plus de probabilités de devenir myopes que leurs cadets. Il s’agit d’une étude menée par l’Université de Cardiff, capitale du Pays-de-Galles. Elle peut donc être prise comme relativement sérieuse, même si rien n’est jamais vraiment certain en science.

10 % de risque en plus de devenir myope

Peut-être avez-vous un grand frère ou une grande sœur qui est l’ainée de la famille. Peut-être est-il ou est-elle myope. Dans ce cas cela viendrait confirmer l’étude menée par l’Université de Cardiff. Selon les résultats de cette enquête, les ainés auraient une probabilité supérieure d’être atteint de myopie que les autres membres de la fratrie. Plus précisément, cette différence serait de 10 % supérieure à leurs cadets en ce qui concerne une myopie classique. Pour une forme aggravée de myopie, les ainées auraient 20 % de risques en plus que leurs cadets.

Les caractéristiques de l’étude

Comme nous l’avons déjà précisé, cette étude a été réalisée par des chercheurs de l’Université de Cardiff au Pays de Galles. Ils ont ainsi récupéré la base de données UK Biobank. Parmi ces données ils ont gardé celles de 89 000 personnes âgées entre 40 et 69 ans et sans antécédents familiaux de myopie. Le but est d’écarter les facteurs génétiques pouvant causer ce trouble de la vision. Ensuite, les chercheurs ont donc étudié l’évolution de la vue de ces sujets, ainsi que leur position dans la fratrie.

Puis, ils ont également analysé le niveau d’étude de ces personnes et notamment les années passées aux études ainsi que l’âge de la fin des études.

Une explication possible

Plusieurs experts avaient déjà évoqué le fait que la myopie pouvait être causée par des études plus poussées. En effet, une personne qui aura de plus longues études va davantage lire de livres et va également passer plus de temps devant les écrans. Les chercheurs de l’Université de Cardiff reprennent cette théorie en indiquant que les ainés sont souvent plus soumis à la pression des parents qui veulent que leur enfant réussisse scolairement. Cette pression serait ainsi moins forte pour les autres enfants de la fratrie. Ces efforts fatigueraient donc plus les yeux des ainés.

Repérer rapidement la myopie de son enfant

La myopie n’est finalement pas un trouble très grave de la vision, du moins dans sa forme classique. Un jeune sur quatre âgé de 16 à 24 ans serait ainsi atteint de ce trouble. En plus, les lunettes et les lentilles sont efficaces à notre époque et permettent de corriger parfaitement la vision. Les personnes peuvent même se faire opérer lorsque le trouble n’évolue plus. Cela leur permet de retrouver une vision normale.

Néanmoins, lorsque votre enfant est jeune, il ne se rendra pas forcément compte qu’un début de myopie fait son apparition. Cela peut notamment influencer ses résultats scolaires puisqu’il verra moins bien les informations écrites au tableau. Il est donc important de faire vérifier au moins une fois par an la vision de votre enfant. Ainsi, le spécialiste détectera rapidement le trouble s’il existe, que ce soit de la myopie ou autre chose, et pourra vous renvoyer vers un opticien afin d’acheter des lunettes à votre enfant.

Découvrez également d'autres dossiers

Psoriasis : ce qu’il faut savoir pour l’atténuer

Considéré comme une maladie sans grand danger apparent et non contagieuse, le psoriasis est toutefois un trouble de plus en plus fréquent de nos jours….

Bien choisir ses lunettes de soleil

Les lunettes de soleil ne doivent pas être vues uniquement comme un accessoire de mode. Elles sont avant tout un moyen de protéger nos yeux…

Choisir ses lunettes en fonction de la forme du visage

Les lunettes ont pour première utilité de corriger un défaut de la vue. Néanmoins, cela n’empêche pas de choisir une monture en fonction de leur…